La Patrouille
(Orque, ou Epaulard, Orcinus orca)
EOS 50E
Baie Américaine, Ile de la Possession, Archipel Crozet
Terres Australes et Antarctiques Françaises (2000)
Durant la épisode de chasse, seule la matriarche s'approche si près du rivage. Les autres femelles ne sont pas loin, alors que le seul mâle de la famille rôde à l'entrée de la baie, en empêchant toute fuite éventuelle d'une proie.

Sur cette image on distingue parfaitement la nageoire dorsale de cette Orque femelle. La nageoire dorsale, légèrement courbée, peut atteindre 0,90 mètre. Chez un mâle, la nageoire dorsale forme un triangle bien droit, et peut atteindre 1,80 mètres.
Grâce aux marques qu’elle porte (traces d'accidents passés), chaque nageoire dorsale est unique, un peu comme les empreintes de la main chez l'homme. Il est donc aisé, avec un peu d'habitude, de reconnaître les individus.
<< précédente2 sur 5suivante >>